Location

Comment définir son projet d’investissement locatif en 2019 ?

Définir son projet d'investissement locatif

Vous êtes propriétaire et vous avez opté pour l’investissement locatif ? Excellent choix ! Comme le soulignait Franklin Roosevelt “L’immobilier ne peut pas être perdu ou volé, et il ne peut pas être emporté. Acheté avec bon sens, payé en totalité, et géré avec raison, il est le placement le plus sûr du monde”. S’il s’agit d’un placement à priori solide, attention à ne pas faire les mauvais choix et à bien définir votre projet. Ainsi vous serez sûr d’aller dans la bonne direction et d'avoir toutes les cartes en main pour réussir votre investissement.

Qu’est-ce que l’investissement locatif ?

L’investissement locatif consiste en l’acquisition d’un bien immobilier à des fins pécuniaires, le but étant de louer le logement en question afin de percevoir les loyers qui constituent des revenus complémentaires. Revenus, qui vous permettront de constituer un patrimoine, et également de bénéficier d’avantages fiscaux.

L'investissement locatif reste l’un des placement les plus intéressants, comme le souligne la dernière étude annuelle sur les performances des placements de l'IEIF : entre 2002 et 2017, le taux de rentabilité moyenne a été de 9,7 % pour le logement, contre 8,5 % pour les actions.

Investir dans quel but ?

La première chose à faire est de s’interroger sur l’objectif de votre investissement

Faites vous cet investissement dans le but de vous constituer un patrimoine pour constituer un capital et/ou le transmettre à vos proches ? Ou bien espérez-vous pour un complément de revenus ou même une réduction d'impôts ?

Enfin, envisagez-vous de faire une plus-value via cet achat ?

Autant de questions qui vous permettront de clarifier votre objectif d’achat et vous aiguilleront sur les décisions à prendre en matière de choix du logement et de ses composantes (zone géographique, superficie, environnement, accessibilité, services, type de locataire…).

Définir son investissement : mesurer sa capacité financière

Une fois votre objectif clair, évaluez votre capacité financière.

Votre capacité financière dépend de deux facteurs en particulier :

  • La mobilisation de vos fonds personnels
  • votre capacité d’endettement

Un juste équilibrage des deux peut être la bonne solution : ne pas utiliser toute son épargne, et ne pas aller au-delà de sa capacité d'endettement. Le mieux étant également de pouvoir investir et supporter les éventuels coût de non occupation du bien en question.

Pour votre prêt le mieux est de considérer les offres de différents établissements bancaires, et d’opter pour l’alternative qui s’avère la plus avantageuse en matière de taux, coût des assurances, montant du prêt ...

Enfin, n’oubliez pas de prendre en compte dans le coût d’achat les frais de notaires. Dans l’ancien ces frais sont généralement compris entre 8% et 10% du prix de vente.

Profiter de l’incitation fiscale

Quoi de mieux que de profiter également d’avantages fiscaux grâce à votre investissement.

Pensez à vous renseigner sur les incitations fiscales existantes parmi :

  • La loi Denormandie qui ouvre désormais des réductions d’impôts pour rénover et louer l’ancien
  • La loi Pinel, reconduite sur 4 ans, qui permet d’obtenir des réductions d’impôts dans le cadre d’un investissement locatif d’un bien immobilier neuf dans les zones tendues. Le logement devant respecter le plafonnement des loyers.

A noter, les réductions fiscales sont dégressives en fonction de la durée de location du logement.

  • La loi Censi-Bouvard qui permet de bénéficier d’une réduction d’impôts de 11% dans l'investissement d’un logement locatif neuf en résidence de service, loué au minimum 9 an.

Informez-vous donc des dispositifs fiscaux dont vous pourriez bénéficier graâce à votre investissement locatif pour obtenir des réductions d’impôts.

Choisir un logement idéal

Pour des questions de praticité de gestion et de logistique, mieux vaut investir pas trop loin de chez soi tout en prenant en compte différents facteurs :

  • La surface : sachez que les petites surfaces sont les rendements les plus attractifs.
  • Environnement : vous l’aurez deviné un bien qui coche à la fois des critères d'accessibilité et de proximité (commerces, école, transports, …) attirera les candidats à la location plus facilement.

Enfin pour plus de rentabilité on préférera les quartiers populaires aux quartiers bourgeois.

Vous avez désormais toutes les clés en main pour optimiser et réussir votre investissement locatif. Reste la question de la sélection du locataire. Pour être sûr de rentabiliser votre logement et de toucher vos loyers tous les mois choisissez des locataires garantis par Youse.

Bienvenue cher visiteur !

Votre navigateur ne vous permet pas de profiter pleinement du site Youse.fr Afin de vous proposer l’expérience la plus belle qu’il soit, nous vous invitons à ouvrir le site sur le navigateur Chrome ou Mozilla Firefox.

Vous ne les avez pas ? C’est simple et rapide de les installer :